9782864248798

 Gros coup de coeur !!!

Remarquée avec La Capitana, titre célébré de la rentrée littéraire, Elsa Osorio était invitée à la Librairie Les Beaux Jours en novembre. Outre l'échange passionnant autour de son nouveau roman, elle nous a présenté ce titre-ci, qui m'a immédiatement attirée, faisant résonnance avec un film que j'avais partiellement vu lors d'un cours d'espagnol, quand j'avais une quinzaine d'années. Il m'avait marquée, d'autant que nous n'avions pas vu la fin. J'en gardais un fascination mélée de frustration, car je n'ai jamais retrouvé le titre...

Paru en 2002, Luz ou les temps sauvages ne peut en être l'origine, mais je sors de cette lecture tout aussi chamboulée, enthousiaste, avec une immense envie de la partager !

Luz est née en 1976, aux heures sombres de l'Argentine. Lorsqu'elle devient à son tour mère, une évidence s'immice au plus intime d'elle même : elle est persuadée être une enfant volée, née en captivité, arrachée à une mère prisonnière des geôles militaires, pour être confiée à une famille de bonne moralité.

Elle ne va avoir de cesse de reconstituer son passé, pour remonter à ses origines.

La construction de ce roman peut dérouter au début, par ses narrations croisées, alternant les points de vue des différents personnages, les temporalités. Mais l'intrigue ne perd jamais le lecteur, le tenant en haleine jusqu'aux dernières pages, alors que les faits sont présentés dès le prologue.

Elsa Osorio est argentine, née en 1952. Lors de sa venue chez nous pour La Capitana, elle a subjugué son auditoire par son intelligence, son humour, sa conviction et sa simplicité.
C'est une belle rencontre dont je me souviendrai longtemps. Je n'ai plus qu'à découvrir ses autres titres, à commencer par son dernier roman.
En attendant un prochain billet qui sera sans nul doute très enthousiaste, foncez sur celui-là, vous ne pourrez pas être déçus !