74048493

J'ai un faible pour cet auteur, répertorié en jeunesse, mais qui propose une littérature d'une telle profondeur, et d'un style si aboutit qu'il fait oublier ces catégories un peu réductrices.
J'avais chroniqué ici Le Combat d'Hiver, puis oublié de vous parler de Terrienne, que j'avais tout autant dévoré.Je ne veux pas passer à coté cette fois !

Retour dans le grand froid ici avec un conte initiatique et politique, qui résonne étrangement dans notre actualité mondiale douloureuse.

Au royaume de Petite Terre, deux frères viennent se recueillir sur la dépouille de leur roi mort. L'un d'eux, Alecks, engourdi de froid par la longue attente devant le lit mortuaire, rêve éveillé. Dans un étrange songe, le gamin reçoit le mystérieux message de son souverain, annonciateur des troubles à venir.

En effet, peu après la mort du roi, le frère d'Alecks est brutalement enlevé à sa famille.
Le désespoir de cette perte est bientôt accrû par la guerre qui menace.
Le sinistre Guérolf, neveu exilé du roi défunt, fomente une vengeance odieuse et sanguinaire.

Récit de guerre et de résistance, de fraternité et de trahison, ce très beau texte, rythmé et haletant, est traversé par la poésie de l'écriture de Mourlevat. Les descriptions des grands espaces froids de ce royaume imaginaire sont somptueuses. Elles nous impreignent comme des photos de Vincent Munier.

web_vosges_50