11 novembre 2011

Bleu blanc vert, de Maïssa Bey

    Maïssa Bey est une romancière algérienne contemporaine, bercée par la langue française ; celle des colons.... Pétrie de cette ambivalence, elle sait restituer dans ses textes toute la complexité de l'identité Algérienne, entre héritage culturel occidental et valeurs ancestrales. Ce roman nous entraîne dans l'histoire post indépendance, jusqu'à la montée de l'intégrisme qui assoira le FIS au pouvoir. Et l'on suit le destin intime de Ali et Lilas, deux enfants du pays, qui épouseront avec douleur et... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2011

Le potager des malfaiteurs..., de Arto Paasilinna

Délicieusement immoral, ce texte tutoie l'absurde à chaque page. Ne cherchez pas le vraisemblable, laissez-vous prendre par ce franc délire qui vous arrachera bien des rires. Au fin fond de la Laponie, une curieuse exploitation bio attire les rumeurs les plus incroyables.Les services secrets dépêchent leur agent Jalmari Jyllankétis pour mener l'enquête.Celui-ci découvre que la propriétaire mène d'une main de fer des malfrats ayant échappé à la justice, en leur imposant une rééducation par le travail dans des conditions pour le moins... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2011

Passeuse de rêves, de Lois Lowry

Un joli clin d'oeil de ma mère à son petit fils, en proie à de vilains cauchemars en ce moment... Une attention touchante et réussie : ce texte est un vrai bijou.Tout en finesse, il ne fait cependant pas de détour pour appréhender les réalités sociales implacables qu'il veut décrire. Petite est une apprentie "passeuse de rêves". Avec son tuteur, elle s'introduit dans les maisons à l'insu des humains, pour glaner les souvenirs heureux accrochés aux objets quotidiens et les restituer sous forme de rêves. Technique qui fonctionne tout... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 17:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 octobre 2011

Mademoiselle Chambon, de Eric Holder

Attirée par le titre à cause du film, que je n'ai pas encore vu d'ailleurs, j'ai lu d'une traite ce court roman.Vite lu, mais sans doute vite oublié, bien que sa lecture soit plaisante. L'approche est subtile, et l'alternance des points de vue, masculin et féminin, ajoute à cette finesse.Le dénouement est inattendu et évite les fins très convenues de ce genre de récit.L'écriture sensible donne une belle humanité aux personnage sympathiques, y compris aux seconds rôles, et une bonne couche de crasse aux ordures. Pourtant... pas de... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 15:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 octobre 2011

Les insurrections singulières, de Jeanne Benameur

Un COUP DE COEUR absolu pour ce texte, découvert en partie chez Gambadou.J'aime cette auteur (voir mon billet sur les Demeurés qui était déjà un coup de coeur) ; là, j'avoue qu'il y avait de quoi me séduire complètement. Ce texte raconte sublimement l'Homme au Travail, la quête du sens, de l'identité professionnelle. La fierté du geste, du petit secret de fabrique, du travail bien fait. Le désarroi face à la fuite du travail vers les pays émergents. La défense viscérale des ouvriers pour garder leur gagne pain, leur usine, leur... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 18:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 septembre 2011

Rien ne s'oppose à la nuit, de Delphine De Vigan

A priori, je ne suis pas attirée par les récits autobiographiques, qui plus est basés sur des évènements aussi dramatiques.L'auteur entreprend la biographie de sa maman, travail de deuil au lendemain de sa mort, alors qu'elle n'était pas encore devenue une vieille dame. Elle revient sur son enfance, la fratrie nombreuse, et les prémisses de ce qui deviendra son fardeau. Mais j'avais adoré No et moi, et mon chéri me l'a offert... A aucun moment je n'ai eu le sentiment d'être forcée au voyeurisme. Tout est pudique dans ce texte, et... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 09:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 septembre 2011

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, de Haruki Murakami

L'auteur est mis en avant en cette rentrée littéraire avec 1Q84. Je n'ai pas encore lu cet ouvrage en 2 tomes, mais j'avais depuis longtemps noté sur ma LAL "Au sud de la frontière", qui sonnait poétiquement à mes oreilles. J'avoue ne pas avoir été complètement emballée... Oui, le style touche, car il sait donner une couleur singulière, intime, aux préoccupations du narrateur. L'histoire est cependant assez convenue : un homme d'une quarantaine d'année évoque son enfance et ses années de jeunesse, se souvenant particulièrement de... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2011

La nonne et le brigand, de Frédérique Deghelt

Depuis que j'avais découvert le billet de Véro ici, je ne rêvais que de ce livre !la meilleure manière d'ête déçue vous me direz... et bien non, ma patience a été récompensée ! Certes, un peu décontenancée par l'aspect décousu de la narration en début, dès que le récit intègre le journal de Soeur Madeleine, j'ai été aspirée... et finalement, tellement bouleversée par les autres pans de l'histoire. De quoi je parle ? Oui, c'est vrai. Le livre a tellement fait le tour de la blogosphère que j'en oublie l'essentiel pour ceux qui ne... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 18:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]
31 août 2011

Les âmes grises, de Philippe Claudel

Autre temps, autre guerre... autre tonalité aussi pour ce roman très pessimiste. Certes le style est impeccable, mais il plonge dans une réalité moins rayonnante que le texte présenté dans mon précédent billet. Grande différence entre résilience et dépression... mais ne nous égarons pas. Première guerre mondiale, un petit village proche du front vit paradoxalement "protégé" de la guerre. Les hommes sont contraints de rester travailler à l'usine pour alimenter les canons. Des drames s'y jouent cependant, et notamment "L'affaire" qui... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 10:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 août 2011

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

De Mary Ann Shaffer et Annie Barrow Un roman écrit à 4 mains par une américaine de 70 ans et sa nièce. La vieille dame, libraire, est décédée peu de temps avant la parution. Cela donne une aura particulière à ce texte qui est déjà par lui même un régal pour le lecteur ! Le style très british ne laisse absolument pas sentir l'origine américaine de ses auteures. Roman épistolaire, il dévoile par petites touches le destin de l'île de Guernesey pendant l'occupation allemande. Loin d'être tragique, la tonalité du texte est lumineuse,... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 19:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]