20 août 2013

Cent ans, de Herbjorg Wassmo

Pour choisir le roman à glisser dans mon sac de voyage, j'étais plutôt exigeante : un gros livre, m'embarquant avec ses personnages, de préférence dans des paysages de pleine nature, pourquoi pas au Nord, très au nord, et surtout, par le truchement d'une langue savoureuse.Défi relevé par mes libraires favorites !Cent ans est le récit romancé de l'histoire familiale de l'auteur norvégienne, Herbjorg Wassmo. Elle retrace le siècle qui la sépare de son arrière-grand mère, à travers sa vie, celle de sa grand-mère puis de sa mère.En... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 15:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 juillet 2013

La lumière et l'oubli, de Serge Mestre

La librairie les Beaux Jours a accueilli l'auteur dans le cadre du Marathon des Mots 2013. Originaire de Toulouse, Serge Mestre est né de parents républicains espagnols réfugiés.Notre région est tissée de ces histoires d'exils, qui la rend poreuse aux évènements de la Guerre d'Espagne, me les rendants plus accessibles que tous les enseignements scolaires.Ce roman nous plonge dans cette période déjà abordée avec La Capitana d'Elsa Osorio. 1953, Esther et Julia, deux adolescente enfermées dans un couvent prison de Barcelone, sous le... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2013

Les séparées, de Kéthévane Davrichewy

Initialement publié chez Sabine Wespieser, je tournais autour de ce titre depuis sa sortie. Mes emplettes de vacances m'ont décidées pour la version poche... Lecture vite dévorée ! Ce court roman construit à deux voix, met en scène l'histoire d'une amitié fusionnelle de deux femmes, depuis leur plus tendre enfance jusqu'à l'âge de la maturité, racontant son délitement douloureux et indicible, dévoilant par touches les secrets partagés, les dissimulations.Alice vient de quitter son mari, elle erre en cette matinée désoeuvrée,... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 11:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 juillet 2013

L'Art de la Joie, de Goliarda Sapienza

Sentiment mitigé après cette plongée de plusieurs semaines dans le foisonnant roman de Goliarda Sapienza, que l'éditeur Frédric Martin (Editions Attila), rencontré vous savez où ?, m'avait vraiment donné envie de lire. Je ne regrette absolument pas de m'être accrochée, mais je dois tout de même avouer avoir trouvé quelques longueurs. Normal sans doute, dans 800 pages, prolixes et anarchiques, vivantes et affamées, comme le personnage central. Modesta, née en 1900 dans une famille misérable de Sicile, se trace un destin fait de... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 20:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 juin 2013

Stand Arcane 17 à la fête de la musique

Amis tarbais, hauts pyrénéens, de France et surtout de Navarre et de Bigorre.... La fête de la musique mutualiste et solidaire remet le couvert vendredi soir au site du GIAT. Un stand Arcane 17 présentera les ouvrages publiés par cette maison d'édition locale et engagée. J'y signerai mon recueil de nouvelles, certes paru il y a maintenant quelques années... ( en attendant que le prochain murisse encore un peu !). Au plaisir de vous y retrouver.    
Posté par gegecub à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2013

Vivement l'avenir, de Marie-Sabine Roger

C'est toujours un plaisir de retrouver l'univers de Marie-Sabine Roger, qui offre des galeries de personnages pleins d'humanité et de générosité.Il y a beaucoup de fraîcheur et de bienveillance dans ses récits, même si on peut lui trouver une tendance à enjoliver la vie, une candeur presque naïve.... il n'y a pas de mal à se faire du bien ; à lire des histoires de gens tous cassés, tous cabossés, malmenés par l'existence, qui se révèlent par des rencontres improbables.Cela donne des envies d'altruisme. Alors oui ! Plongeons dans... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 21:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juin 2013

Ecoute la pluie, de Michèle Lesbre

  Magnifique cadeau de fête des mères, ce petit texte est ciselé d'une écriture sublime.Délicate, subtile, chaque phrase invite à une relecture, tant les mots glissent avec saveur et délectation. Le point de départ du récit pourrait inquiéter, mais c'est le prétexte à une longue pérégrination intérieure, sensuelle et poétique. Une femme est en route pour rejoindre son amant. Sur le quai du métro, un vieil homme lui adresse un sourire, et saute sous la rame.Ce geste terrible, son adresse à la narratrice, font effraction dans... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2013

L'homme qui savait la langue des serpents, de Andrus Kivirahk

Voilà encore un titre mis en lumière par mes libraires favorites sur leur blog, qui le présente encore mieux que je ne vais pouvoir le faire. Allez donc faire un tour ici. Je vais tout de même vous en dire l'essentiel :Leemet est le représentant du peuple estonien de l'ancien temps. Celui où les hommes vivaient dans la forêt, se nourrissaient de viande rotie, et communiquaient avec les bêtes sauvages dans la langue des serpents. Mais ce temps s'érode, sous la pression de la modernité du village, qui attire les hommes, séduits par... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2013

L'écume des jours, de Boris Vian

    Une relecture de ce grand classique, 20 ans après ma première découverte, à l'occasion sa sortie en film.Mon coeur d'adolescente avait retenu le loufoque des inventions farfelues : la souris domestique, le pianocktail, les deux soleils, outre, bien sûr, le romantisme de l'histoire d'amour de Colin et Chloé, gangrénée par le nénuphare grossissant dans sa poitrine. Je ne me souvenais pas du ton si noir, si pessismiste et désenchanté. J'étais passée à coté de la dénonciation anti-militariste, anticléricale et... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 19:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mai 2013

Beaucoup de retard, 2 billets pour le prix d'un !

6- Marchés financiers: le soulevèment des machines, de Sniper Voilà un ouvrage que je n'aurais pas eu l'idée de lire sans l'invitation de la Librairie Les Beaux Jours, qui a reçu son auteur.Sous le pseudo Sniper, emprunté à un algorythme boursier, l'auteur et éditeur décrit l'évolution des marchés financiers de la création de la Bourse à la situation actuelle, folle et incontrôlable, où tout se joue dans un espace temps inhumain.Dans une milli seconde, des milliards sont échangés entre ordinateurs, quand l'homme met trois milli... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 16:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]