18 janvier 2012

Le garçon qui volait des avions, de Elise Fontenaille

  Incroyable histoire, inspirée de la vie réelle de Colton Harris-Moore, gamin livré à lui-même, en fugue pour échapper aux foyers, qui dérobe d'abord des glaces et des pizzas avant de viser plus haut : voitures de sport, hors-bord... avions !! Une histoire de pied de nez au destin, à l'injustice, aux flics... Une volonté farouche de liberté.Elise Fontenaille a découvert le profil Face Book de ce jeune américain, arrêté et incarcéré en juillet 2010, et s'est emparé de son histoire hallucinante pour en faire un petit roman... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 21:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 janvier 2012

Les veilleurs de chagrin, de Nicole Roland

Voici un nouvel ouvrage confié par mes copines libraires, qui vient de sortir chez Actes Sud.Il s'agit là d'une toute autre lecture, très éprouvante.Une plongée dans la souffrance d'une femme, confrontée aux fantômes de son enfance, à la démence de sa mère, aux cadavres qu'elle étudie, car anthropologue...Pour conjurer sa propre douleur, et malgré un travail thérapeutique, elle répond à l'appel d'une ONG pour aider à la reconstitution des corps exhumés des charniers du Kosovo.Une fuite en avant terrible et mortifère, qui permettra... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 21:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2012

Rêves oubliés, de Léonor De Récondo

Un beau texte sur l'exil, l'arrachement à la terre, aux souvenirs et un hymne à ceux qu'on aime et qui donnent la force de vaincre. Rêves oubliés raconte la fuite d'une famille espagnole à l'avènement du franquisme, qui trouve refuge d'abord à Hendaye, puis dans les Landes. Le quotidien, la reconstruction patiente des jours, est traduite dans une langue fluide, pudique.La narration à la troisième personne est ponctuée des pages du journal intime de Ama, la mère, qui livrent alors toute la sensibilité à fleur de peau d'une femme... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 09:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 janvier 2012

La Note Sensible, de Valentine Goby

Je remercie du fond du cœur Marie-Jo d'avoir présenté ce texte au café littéraire "Romantique", et de me l'avoir généreusement glissé entre les mains pour passer les fêtes.Son titre me donnait envie depuis très longtemps. Il faut croire que les livres arrivent à nous aux moments nécessaires.C'est une perle d'écriture, d'une extrême sensibilité. Tout y est ténu, délicat, subtil : l'histoire, le style, les personnages. Un immense coup de cœur qui m'a fait l'effet d'un baume bienfaisant.Je ne voulais plus quitter ses pages,... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 20:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 décembre 2011

Lire est le propre de l'Homme, collectif

  Découverte au gré de mes pérégrinations sur le web... grâce à Jo, que je visitais pour la première fois. Merci à toi !Ce petit ouvrage est disponible aux éditions l'Ecole des Loisirs, sur simple demande ici. L'idée : rassembler la vision de 50 auteurs jeunesse pour exprimer combien la lecture est une construction incontournable du Citoyen.Partant du postulat que LIRE et ELIRE sont fait de la même substance, chaque auteur vient rappeler que le sens critique vient se ciseler par nos lectures, d'enfance et d'adulte. Que nous... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 18:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 décembre 2011

La Centrale, de Elisabeth Filhol

J'avais entendu parler de ce roman, et le billet de Antigone m'a conquise. Yann, le narrateur est travailleur intérimaire pour l'industrie nucléaire ("Directement affecté aux travaux sous rayonnement : DATR"). Au rythme des arrêts de tranche des 52 réacteurs qui couvrent nos besoins de consomateurs, il sillone la France, s'adaptant aux conditions de vie précaires et aux conditions de travail périlleuses... l'épée du dosimètre au dessus de la tête.Un bref instant d'inattention et c'est tout qui peut basculer : l'équilibre de l'équipe,... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 15:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 novembre 2011

Col de l'Ange, de Simonetta Greggio

Hasard des parcours en bibliothèque... encore un texte empreint de tristesse, sans toucher toutefois, au terrible du précédent. De Simonetta Greggio, j'ai adoré La Douceur des Hommes, hymne à l'Amour et à la vie. J'attends de lire Dolce Vita 1959-1979. L'odeur du Figuier m'avait déjà un peu déçue (voir mon billet ici).Ce texte là est d'une saveur désenchantée qui m'a laissée un goût triste.Le style est toujours là : pur et scintillant. Je reste admirative de cette auteure qui sait si bien trouver les mots, alors que le français n'est... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2011

Le livre des Nuits, de Sylvie Germain

J'étais plongée dans ce livre quand j'ai vu que Véro déposait un billet au sujet de l'Inaperçu de la même auteure.Je mesure combien le style, tout en restant onirique, voir fantastique, a pu évoluer.J'avoue sincèrement, moi qui aime Sylvie Germain, que si je l'avais découverte par ce premeir roman, je n'aurais peut-être pas eu la force de pousser ma curiosité. Car ce texte est dense, violent, plongeant au coeur de la nuit des hommes : la guerre, la folie, la dévastation... D'autres romans abordaient des thèmes âpres et durs, comme... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 11:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 novembre 2011

La Librairie Les Beaux Jours est née !

  Quel bonheur, en ces moments austères, de savoir qu’enfin, nous avons chez nous un havre de paix pour se ressourcer, en toute simplicité et intelligence.  Hélène et Florence ont eu à cœur d’offrir un espace chaleureux aux dimensions généreuses mais conviviales, pour laisser se déployer les textes qu’elles veulent nous faire découvrir, pour permettre aux lecteurs de circuler sans se sentir oppressés… Pour prendre le temps, tout simplement. Couleurs apaisantes, boiseries, hauteur de plafond, voilà un bel écrin pour... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 16:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 novembre 2011

Le Passeur, de Loïs Lowry

Après avoir découvert Passeuse de rêves du même auteur, je suis tombée sur celui-ci par hasard à la bibliothèque. Au départ destiné au fiston, j'ai fini par l'emporter dans ma chambre un bon matin, pour ne plus le lâcher. L'ambiance est moins merveilleuse que le précédent, mais empreinte là aussi, d'une dimension fantastique. Nous voilà dans un roman d'anticipation, pour suivre le jeune Jonas, "un onze-ans", s'appretant à vivre la cérémonie des "douze-ans" le faisant passer, avec tous les enfants de son groupe d'âge, dans le monde... [Lire la suite]
Posté par gegecub à 21:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]